Famille Bréban : une histoire de 70 ans

70 ans Famille Breban gmca 2018A l’occasion de 70 ans d’activité, une réception a été organisée le 31 Août 2018 dans les locaux de la société à Brignoles.

La famille Bréban toute entière a été heureuse de partager avec ses invités les souvenirs du passé, ainsi que d'évoquer le présent et le futur.

La réception a été inaugurée par un discours de Mr Jean-Jacques BREBAN, Président Directeur Général suivi d’interventions des membres de la famille, de collègues et de partenaires.

Des visites d’usine ont été organisées pour les invités, agrémentées d’une exposition de photographies dans le pavillon d’accueil, représentant l’histoire du développement de la Maison Bréban. Une dégustation des vins de la Maison a clôturé la réception.

Les quelques lignes qui suivent retracent les principales étapes de l’évolution de la Maison Vins Bréban.

Les premiers pas : 1947-1952

Après la guerre, Odette et Raymond Bréban s’installent à Brignoles dans le Var, un des principaux départements producteurs de vin de table. A la suite de ses études d’agronomie, Raymond, le jeune ingénieur, crée un des premiers laboratoires d’analyse des vins et des sols et se lance dans l’activité de conseil.

A la même époque nait l’ambition d’élaborer du vin effervescent dans la région du Var. La rencontre avec Mr J.A Chaussepied permet de réaliser ce rêve : l’ingénieur met au point une technique de prise de mousse en cuve. La nouvelle technique rend l’opération plus simple : la fermentation du sucre et des levures ajoutées directement dans la cuve produit le gaz qui rend le vin mousseux. Ensuite, les vins sont filtrés et mis en bouteilles.

La production commence en 1952. Les premiers vins effervescents sont créés en partenariat étroit avec les caves coopératives : Raymond Bréban prélève leur vin, le fait fermenter pour le rendre mousseux et rend des bouteilles conditionnées avec leurs étiquettes.

Dans quelques années, l’usine saura produire 1 million 200.000 bouteilles par an : une nouvelle industrie, équipée d’un outillage moderne, va naître avec une capacité de 10 000 bouteilles pas jour.

En parallèle, à cette époque, les premiers pas du développement de l’activité à l’export vers l’Allemagne et le Royaume-Uni sont entrepris.

Une fois diplômé, le frère Rémi Bréban, également jeune ingénieur agronome, vient en renfort : il dirige le laboratoire. Les deux activités se développent et bientôt l’entreprise déménage dans des locaux plus larges à la Burlière.

Un nouveau défi : 1968

En 1968, suite au décès de son époux, Odette Bréban se trouve seule à la tête de l’entreprise. Son fils Jean-Jacques la rejoint. A la même année, Jean-Jacques épouse Claudine, avec qui il a quatre enfants : Laurent, Florence, Julie et Cécile.

L’époque est propice pour les rosés de Provence : les vacanciers en Provence découvrent le rosé. Les trente glorieuses ont développé la consommation. Le beau-frère de Jean-Jacques rejoint l’équipe comme directeur commercial. Il assure le poste jusqu’à la fin des années 70.

L’entreprise progresse : l’usine s’agrandit et la palette des vins s’élargit. Les vins effervescents de marque Raymond Bréban Comtes de Provence sont créés. La société lance l’activité export vers le Japon et les Etats-Unis.

Troisième génération : après 1986

En 1986, suite au départ d’Odette Bréban, Jean-Jacques prend les rênes de l’entreprise. En 1991, sa fille Julie, directrice administrative et financière, se lance dans l’affaire familiale. Ensuite, son frère Laurent, directeur commercial actuel, renforce l’équipe. Sa stratégie consiste à développer la grande distribution, tout en préservant les petits clients. Cette bonne répartition permet de pénétrer plusieurs segments du marché.

Très soucieux de l’aspect qualitatif, Jean-Jacques agrandit les locaux, automatise le système de réfrigération pour la plupart des étapes et remplace les foudres en bois par des cuves en inox. En 1997, Marie-Christine Laffargue entre dans l’entreprise comme responsable du laboratoire d’œnologie. Elle est l’actuelle responsable de chai.

Engagement sociétal

L’investissement de la famille Bréban dans les aspects sociétaux accompagne le développement de la société : Jean-Jacques Breban est Président de la CIVP (Conseil Interprofessionnel des Vins de Provence), membre de la Chambre de Commerce, de l’Union Patronale, du Cluster Provence Rosé et du Commerce Engagé. Julie est juge au tribunal de commerce et vice-présidente du CRINAO (Conseil Régional de l’Institut National des Appellations d’Origine Contrôlées).

Quand en 2009, la Commission européenne envisage d’autoriser la fabrication du rosé par coupage entre vins rouges et vins blancs, Jean-Jacques Bréban en tant que Président du Conseil Interprofessionnel des Vins de Provence, se lance dans la bataille de la qualité. Quatre mois de travail de lobbying et d’allers-retours à Bruxelles ont donné le résultat souhaité : la fabrication de rosé par coupage n’est pas applicable pour les pays européens.

Laurent Bréban possède la même conviction que son père : l’entreprise et les collectivités font partie de la même histoire et du même territoire. Elles doivent travailler ensembles pour l’évolution et la progression de la société.

En dehors de son activité professionnelle, la société Vins Bréban sponsorise beaucoup d’associations sur Brignoles, et les accompagne dans leurs manifestations.

Vins de Provence : évolution qualitative

En 1977, les vins Côtes de Provence passent de VDQS (Vins Délimités de Qualité Supérieure) à AOP (Appellation d’Origine Contrôlée). Le passage est douloureux, car alors que des rendements de 80 hl sont autorisés en VDQS, seulement 55 hl sont autorisés en AOP. En même temps, l’évolution est qualitative : les procédés d’AOP imposent des règles assurant la haute qualité du produit.

En vingt ans, la consommation du rosé triple, ce qui signifie le succès des procédés.

Aujourd’hui, Jean-Jacques Bréban formule une nouvelle ambition pour le rosé de Provence : créer une gamme de rosé gastronomique et de rosé effervescent d’excellence.

 

Vin de Provence effervescent Mimi en ProvenceLes vins de Provence médaillés en 2018

En 2018, dans le cadre des "Chardonnay du Monde", le vin effervescent  DUC DE RAYBAUD Chardonnay  et RESERVE DE CANDELON Chardonnay ont été honorés par des médailles d’Argent.

Le vin effervescent MIMI a obtenu une médaille d’Or au concours Vinalies Internationales.

Au Mondial du Rosé, le vin effervescent MIMI et le rosé DOMAINE SAINT ESTEVE BIO ont été distingués par une médaille d’Or.

Quatre vins rosés de notre maison ont obtenu des médailles au concours CGA Paris. Récompensés par la médaille d’Or : les vins CHÂTEAU CASTEL DES MAURES appellation Côtes de Provence. Distingués par une médaille d’Argent : les vins DOMAINE DE PONTFRACT, CHÂTEAU PEYROL, et  MIMI EN PROVENCE  appellation Côtes de Provence.

VILLA AIX appellation Aix-en-Provence a été récompensé par la médaille d’Or au concours Feminalises de Beaune.

Au concours CIVP Vins de Provence, trois vins rosés de notre maison ont obtenu des médailles d’Argent  : DOMAINE DEFFEND NEUF BIO appellation Côtes de Provence, DOMAINE D’ESTIENNE et  MIMI EN PROVENCE  appellation Coteaux Varois en Provence.

A la Foire de Brignoles, trois vins ont été honorés des médailles : DOMAINE FAZI – une médaille d’Or, DOMAINE CASA ROSSA et ALIVETTO – des médailles de Bronze.

Le vin rosé ALIVETTO IGP Ile de Beauté est distingué par une médaille d’Or de Gilbert & Gaillard.

 

VINEXPO Hong Kong du 29 au 31 mai 2018

Vinexpo Asia-Pacific, le salon d'affaires numéro un pour tous les professionnels du vin et des spiritueux de la zone Asie-Pacifique, aura lieu à Hong Kong du 29 à 31 mai 2018 à Hong Kong Convention & Exhibition Centre.

Le Salon Vinexpo Asia-Pacific célèbre son 20eme anniversaire cette année, et à ce fait propose un programme spécial. Il est attendu environ 1 300 exposants du 30 pays et plus de nombreux visiteurs de monde entier.

Jean-Jacques Bréban, PDG de la société "Vins Breban", participera en personne et présentera les nouveaux millésimes.